More titles to consider

Shopping Cart

itemsitem

Synopsis

Comment expliquer le fait que le français parlé au Québec n’ait pas le prestige accordé généralement à la langue française ? Chantal Bouchard a déjà brillamment abordé cette question dans La langue et le nombril, un livre qui a connu un succès critique considérable. Cette fois-ci, elle remonte aux sources. Tous les témoignages antérieurs à la Révolution française confirment que la langue parlée au Canada ne se distinguait pas du français de l’époque. Mais alors que le Canada est coupé de ses racines, en France tout est bouleversé par la Révolution et une nouvelle norme linguistique s’impose. Au surplus, cette norme est réglementée par une politique d’uniformisation qui rend illégitime toute variation. Voilà un livre finement argumenté et richement documenté désormais appelé à servir de référence. Chantal Bouchard est linguiste et professeur au Département de langue et littérature françaises de l’Université McGill, à Montréal. Elle est l’auteur de La langue et le nombril : une histoire sociolinguistique du Québec et de On n’emprunte qu’aux riches : la valeur sociolinguistique et symbolique des emprunts. Elle a également publié l’édition critique d’oeuvres d’Alain Grandbois et de Louis Hémon.

You can read this item using any of the following Kobo apps and devices:

  • DESKTOP
  • eREADERS
  • TABLETS
  • IOS
  • ANDROID
  • BLACKBERRY
  • WINDOWS