More titles to consider

Shopping Cart

You're getting the VIP treatment!

With the purchase of Kobo VIP Membership, you're getting 10% off and 2x Kobo Super Points on eligible items.

itemsitem
See your RECOMMENDATIONS

Synopsis

EXTRAIT:

CHAPITRE PREMIER

 

Les machines dynamo-électriques. — généralités. — définitions. — l’anneau de gramme. — classification des machines dynamo-électriques. — principe de la machine auto-excitatrice.

Dans la Notice des Merveilles de la science sur l’Électro-magnétisme et les Machines à courant d’induction[1], nous avons exposé les principes généraux de l’induction voltaïque et de l’induction magnétique, et nous avons décrit les premières machines magnéto-électriques de Pixii, de Clarke et de Nollet, cette dernière perfectionnée, ainsi que nous l’avons dit, par la Compagnie l’Alliance, et connue, à cette époque, sous le nom de Machine de l’Alliance. Nous avons également parlé de la machine de Wilde, dans laquelle les aimants sont partiellement remplacés par des électroaimants.

Dans ce Supplément, consacré à consigner les inventions et découvertes faites dans l’Électro-magnétisme, depuis l’année 1870 jusqu’à ce jour, nous n’avons à ajouter rien de particulier concernant les lois de l’influence réciproque des courants, qui ont été exposées dans cette Notice, parce qu’ils n’ont fait aucun progrès pouvant, par ses applications, intéresser nos lecteurs. Mais une application de premier ordre de l’Électro-magnétisme a été réalisée : c’est la machine dynamo-électrique. Cette machine est fondée sur les mêmes principes de l’électro-magnétisme que les machines magnéto-électriques que nous avons décrites, mais elles les ont à peu près entièrement supplantées.

Ce sont les machines dynamo-électriques qui, en fournissant la source d’électricité la plus puissante et la plus sûre, ont amené l’immense développement qu’a pris de nos jours l’électricité, avec les nombreuses applications industrielles qu’elle a reçues : éclairage électrique, galvanoplastie, électro-métallurgie, transport et distribution de la force à distance, etc., etc.

Nous avons également à parler, mais plus brièvement, des perfectionnements apportés aux machines magnéto-électriques, qui, dans certains cas particuliers, sont employés de préférence aux machines dynamo-électriques.

Mais avant d’aborder l’étude et la description de ces deux ordres d’appareils, il est indispensable de donner des définitions précises et de rappeler quelques principes généraux.

On appelle champ magnétique la portion d’espace dans laquelle se fait sentir l’influence d’un aimant, et dans laquelle existent des forces spéciales d’attraction et de répulsion.

Faraday a eu l’idée de représenter la direction et l’intensité de ces forces, qui varient de chaque point du champ magnétique, par des courbes, qu’il a appelées lignes de force.

On appelle intensité du champ magnétique en un point quelconque, l’intensité de la résultante des forces d’attraction et de répulsion en ce même point.

 

[1] Tome Ier, pages 707-735.

Ratings and Reviews

Overall rating

No ratings yet
(0)
5 Stars 4 Stars 3 Stars 2 Stars 1 Stars
0 0 0 0 0

Be the first to rate and review this book!

You've already shared your review for this item. Thanks!

We are currently reviewing your submission. Thanks!

(0)

You can read this item using any of the following Kobo apps and devices:

  • DESKTOP
  • eREADERS
  • TABLETS
  • IOS
  • ANDROID
  • WINDOWS