A Rakuten Company

More titles to consider

Shopping Cart

itemsitem

Synopsis

La première partie du livre a été rédigée par M. Langlois, la seconde par M. Seignobos ; mais les deux collaborateurs se sont constamment aidés et concertés.
Cette « Introduction » est une esquisse entreprise, au commencement de l’année universitaire 1896 1897, en vue d’avertir les étudiants nouveaux de la Sorbonne de ce que les études historiques sont et doivent être.
Ce programme a été parfaitement rempli. Les deux auteurs y proposent d’examiner les conditions et les procédés, et d’indiquer le caractère et les limites de la connaissance en histoire.
Les auteurs ont touché à un très grand nombre de problématiques. Toutes sont présentées avec autorité, avec une érudition puisée souvent à des sources lointaines, toujours sûre, avec une rigueur presque géométrique de raisonnement.
« Introduction aux études historiques » est conçue, non comme un résumé de faits acquis ou comme un système d’idées générales au sujet de l’histoire universelle, mais comme un essai sur la méthode des sciences historiques.
Très nettes au point de vue de la description des méthodes, ces pages laissent assez équivoque la relation de l’histoire aux sciences sociales, et la nature même de son caractère scientifique. C’est un livre aussi concis, aussi clairs et aussi peu techniques que possible.

*****
Notices Biographiques :

Charles-Victor Langlois (1863-1929). Historien, archiviste. Professeur de paléographie et d'histoire du Moyen âge à la Sorbonne. Directeur des Archives nationales et Membre de l'Institut, Académie des Inscriptions et belles-lettres.

Charles Seignobos (1854-1942). Historien, spécialiste de la IIIe République. Il succède à son père à la mairie de Lamastre. Il meurt en avril 1942, après avoir été placé en résidence surveillée à Ploubazlanec.

Read This On

You can read this item using any of the following Kobo apps and devices:

  • DESKTOP
  • eREADERS
  • TABLETS
  • IOS
  • ANDROID
  • BLACKBERRY
  • WINDOWS