A Rakuten Company

More titles to consider

Shopping Cart

itemsitem

Synopsis

SAHARA, après ORO, best seller mondial, est le deuxième récit autobiographique de la célèbre trilogie de Cizia Zykë.
« ni dieu, ni lois, seule la liberté » sera toute sa vie le leitmotiv de Cizia Zykë , colosse hors normes, attachant, atypique, largement qualifié de dernier Aventurier des temps modernes. Il possède ses propres règles, ses codes d’honneur.


« Un aventurier est avant tout un rêveur, un utopique un peu allumé qui préfère s’identifier à Robin Hood qu’à un salopard »


 « Avec SAHARA : c’est l’Afrique, et je m’étais mis en tête d’y bâtir un empire en vendant des camions pourris à des hommes qui ne le sont pas moins. SAHARA, c’est le Paris-Dakar avant l’heure, c’est le rallye des infâmes, des trafiquants, des douaniers corrompus, des chefs d’Etats véreux… L’ironie, l’insolence, la folie sont au rendez-vous. »


Les odeurs, la poussière, la chaleur, tout transpire dans les pages de SAHARA. Tous ceux qui ont parcouru l’Afrique et traversé le désert, retrouveront avec plaisir toutes ces sensations.
Cizia Zykë décrit parfaitement l’Afrique des années 70 en organisant un énorme convoi de voitures et de camions débordant de pièces détachées, conduit par une bande de déjantés marginaux sans permis. Des préparatifs en France jusqu’à la revente de tout le matériel en Afrique, tout y est : corruption, prostitution, sexe, triches, fêtes, amitié, partage.
 

 « Ce commerce m’a fait découvrir le Sahel et la misère totale qui y règne. Des tribus entières, chassées par la sècheresse, émigraient vers le Niger. Je n’ai pas pu supporter longtemps la vue de ces enfants aux ventres gonflés et aux yeux graves. J’ai commencé à répartir mes énormes bénéfices sous forme d’aide alimentaire. J’ai pris en charge des cohortes de nègrillons, fait distribuer des vivres et des médicaments dans les camps de réfugiés. J’ai découvert que c’était bon de faire du bien. Pas que je sois devenu un saint, mais l’argent facile à gagner est facile à donner. »


Quelques années avant Thierry Sabine, l’organisateur du Paris-Dakar en 1978, Cizia Zykë après avoir gouté cette sensation unique du désert, avait déjà imaginé cette course folle dans le désert.
 

Cette aventure vécue est écrite dans le style percutant habituel de Cizia Zykë : cru, puissant, direct.

ORO était le premier récit de sa célèbre trilogie autobiographique, suivit de SAHARA, contrebandier de camions dans le désert africain et de PARODIE, parrain récupérateur de dettes de jeu au Canada.

Cizia Zykë a terminé son aventure terrestre le 26 septembre 2011 à Bordeaux.
 

People who read this also enjoyed

Get a 1 year subscription
for / issue

Read This On

You can read this item using any of the following Kobo apps and devices:

  • DESKTOP
  • eREADERS
  • TABLETS
  • IOS
  • ANDROID
  • BLACKBERRY
  • WINDOWS